Organiser vous meme un concert buissonnier

« Ne vous affligez pas de rester méconnu des hommes, mais travaillez à vous rendre digne d’être connu… »      (Proverbe chinois)

 Concert buissonnier (1)

Infiniment       Morice Benin

Infiniment, c’est le nom d’une nouvelle chanson, titre-éponyme du nouveau concert de Morice, évoquant cette recherche de sens et de plénitude qui nous travaille tous… N’excluant pas une forme de lucidité humoristico-satirique vis à vis de notre drôle d’époque (« Carrière validée », « Notre peur qui êtes odieuse »)… Hymne à la vie et à la paix pour le temps qui nous reste (« Cette maison », « Infiniment », « Simplicité joyeuse », « La mort sûre »)… Transcendant l’alliance amoureuse (« Fluide », « nous voulions juste faire l’amour »)… Poussant l’hymne de l’éblouissement enfantin (« Souann »)… Célébrant avec son fils Hugo une « Conquête » (co-écrite avec lui)… Jusqu’à cette « Quête » de Brel revisitée comme un sémaphore lointain nous attirant et « Ces gens qui doutent » d’Anne Sylvestre… Boussoles infiniment précieuses !

Ce concert d’une heure trente environ reprendra aussi, au gré des humeurs, quelques chansons-racines incontournables (« Plus tu es heureux », « Les comptes sont bons », « Dieu du portable », « Fils de la vie », « On avance », « Être fidèle »)… Tout comme certaines du précédent opus (« N’oubliez pas », « Avec », « L’amour se nourrit d’absolu », « L’homme qui marche », « Laisse partir le chanteur »)…

 

(1)  Au fil des années,  nous avons vu s’épanouir ces concerts dits buissonniers :  Chez des particuliers, des associations, un peu partout… Souvent organisés dans le court terme et si chaleureux !

Durant toute mon existence chantesque, j’ai ainsi trouvé de bien belles résonances fraternelles, qui ont nourri mon parcours en lui donnant sens.

Aujourd’hui, la démarche devient impérative si l’on veut encore m’entendre chanter quelque part : Nous ne sommes quasiment plus programmés dans des structures officielles : Celle-ci ont fort à faire avec la crise, le goût du jeunisme ou les courses  à faire dans les supermarchés culturels tendance.
Cette réalité ne peut qu’aiguiser mon goût pour la résistance sans amertume.     M.B

Alors seriez-vous de l’aventure…

Susciteriez-vous l’un de ces concerts ?

Concrètement :

Nous pourrions nous déplacer pour un petit public (de 30 à 60 personnes) : A condition que ce ne soit pas trop loin de chez nous (sinon, nous essaierons de trouver d’autres concerts alentours). Accompagné d’Hugo Benin à la régie (et parfois au chant). Nous apporterions toute la technique si besoin.

Pour être plus précis :

-          Nous contacter ( au moins un mois avant la date pressentie) :

06 07 22 40 70 ou par mail : morice.benin@wanadoo.fr

-          Demander une participation de 10 à 15 eus. couvrant nos frais et notre survie (l’idéal serait que les gens règlent avant, en plus, ça les engage).

Information :

-          Cibler plutôt l’information directe par le bouche à oreille, les réseaux, les proches, un fichier d’adresses que nous pourrions fournir.

Le lieu pourrait être :

-          Un grand salon détourné pour la circonstance ou une dépendance (aux beaux jours).

-          Une salle associative, la salle des fêtes de votre village  ou une maison de quartier… à condition qu’elle soit quasi gratuite (limiter un maximum les frais d’organisation).

-          Collation possible avant ou après, fournie par tous…

-          … Et pour conclure : Ne pas oublier au passage le bonheur, le sens de le faire et de se retrouver, ferments de la démarche.

CONTACT : Morice Benin- B.P 51 – 26150  DIE

Laisser un commentaire